vendredi 21 septembre 2007

Oups !



Cet après-midi, petite virée pour le boulot, sous un beau soleil qui donne envie de trouver tout joli. Sauf que quand même, des fois, il y a des ratés...
C'est fou, on tombe sur une belle et grande maison d'environ 150 ans, vieille dame honorable qui arbore un délicieux crépi vieux rose : le jardin, la petite rue, les environs, tout est charmant (ou presque) et malheur ! Le regard s'attarde et quelque chose saute aux yeux.
Je suis certaine qu'il est inutile de préciser quelle est cette chose qui gâche un si joli patrimoine. C'est un truc qu'on voit fleurir même dans des villes protégées par un classement patrimonial ou un autre. Un truc qui dans le pire des cas, comme il est acheté tout prêt, n'a pas les bonnes dimensions et ajoutera l'insulte à l'injure (ou l'inverse, je ne sais plus) : "y'a qu'à rectifier les dimensions de l'ouverture, c'est pas un problème : un petit parpaing là et là et hop !".
Allez, la prochaine fois que vous visitez une ville ancienne, jetez un oeil, levez les yeux, vous serez surpris !



Je précise quand même que l'exemple donné ici est loin d'être le pire jamais vu. Et puisqu'on lance des jeux contributifs d'un blog à l'autre (il faut que je m'occupe de ma passoire, d'ailleurs), j'en ai un : photo du plus beau gâchis de façade. Et pour ne vexer personne, on n'accepte que les détails !
Merci à Satine pour son message et la voilà dans mes liens, qui oublient plein de jolies choses, parce que je débute !

2 commentaires:

Lucie a dit…

Les volets roulants, le faux parquet, le papier peint d'apprêt: la panoplie de la rénovation ratée...
Tu as l'air de vivre au soleil, plutôt dans le Sud, tes photos sont toutes pleines de soleil!

Lison a dit…

Je suis bien d'accord sur les volets horrible. Nous venons de louer une maison dans le sud. Vieille maison refaite à neuf avec...ces fameux horreur de volets. Et ce qui est terrible, c'est qu'à l'intérieur, il y a le coffrage en PVC qui contient le rideau et donc empêche de mettre une jolie tringle avec des rideaux.
La prochaine maison n'aura pas ça!